Théo. – J’ai bien réfléchi à ce que tu m’as enseigné la dernière fois et je comprends parfaitement l’importance de m’effacer pour laisser faire le Divin en moi. Pourtant le fait de se retirer totalement me dérange un peu : j’ai la sensation d’être comme une marionnette et que quelqu’un d’autre vive à ma place. En tant que thérapeute j’ai l’habitude d’agir, de guider les énergies de mon patient, j’utilise les techniques de soin appropriées.

Les cinq points du cœur

Les points du cœur.

L’Ancien. – De la même manière il t’appartient d’évaluer ton travail, d’apprécier son impact et le résultat sur le méditant dont tu guides la méditation. A toi de voir quand tu dois te retirer au profit du Maître, mieux, du Seigneur. Lorsque tu appliques une technique, n’hésite pas à la comparer à une autre. Je ne te dis pas de ne rien faire, mais simplement de laisser le Seigneur guider ton action, éclairer ton esprit et ton travail, suivant les besoins du méditant. Théo. – Il me reste l’observateur intérieur. L’Ancien. – Oui, mais lequel ? Quelle est la nature de ton observateur intérieur ? Essaie sur moi, veux-tu ? Théo un peu surpris et légèrement inquiet se prépare à donner son premier sitting tandis que l’Ancien a déjà fermé les yeux. Bientôt les deux amis sont au diapason tandis qu’ils se laissent absorber par la douceur de la transmission. Impatient, Théo sollicite son observateur. Il cherche à voir les cinq points, les cinq chakras dans la poitrine de l’Ancien. Il doit forcer un peu, projeter son esprit.

Ce faisant il perçoit  intérieurement la voix de l’Ancien : – Laisse toi faire, pense que c’est ton âme qui regarde… Silence. – Et maintenant va au deuxième niveau de ton cœur (deuxième étoile du symbole ésotérique), laisse le Maître intérieur observer et agir… Silence. – A présent laisse la place au Seigneur (le Centre du cœur) garde ta vigilance, ne te laisse pas emporter dans la méditation. N’oublie pas que tu assistes la méditation du pratiquant qui est assis les yeux fermés, face à toi.

symbole ésotérique

Le symbole ésotérique

Théo est emporté par une grande vague d’amour qui part de son cœur vers celui de l’Ancien. Il est émerveillé, porté par un enthousiasme d’une grande douceur. Le travail commence, très subtil et s’effectue de lui-même dans le cœur de l’Ancien. A cet instant  son attention se porte toute seule vers le point n°3, celui du feu, qui se nettoie, puis s’illumine. Surpris, il sent un allègement dans le cœur de l’Ancien. Le point 3 entre en résonance avec un des points de la région cosmique, il semble illuminer le point 8. La transmission du Seigneur se met à déferler. Théo a du mal à ne pas se laisser emporter complètement par le flot de la transmission. L’Ancien, lui, est happé dans les profondeurs. Après un temps indéfinissable, Théo sent que la méditation s’achève et prononce l’habituel « C’est tout. » qui signifie au méditant que la transmission s’est arrêtée. Encore étonné et impressionné d’avoir fait méditer l’Ancien, il se dit qu’il n’est qu’un précepteur débutant et que, pourtant, tout a très bien fonctionné. L’Ancien ouvre les yeux et demande à Théo : – Qui a conduit la méditation ? Théo. – En tout cas pas moi, et pourtant j’étais présent. Le faisceau de ma volonté agissait. Il a mis en lumière ce qui semblait être à faire. L’Ancien. – Ce qui était à faire ? Théo. – Imagine, j’ai nettoyé ton point 3, mais tu es beaucoup plus avancé que cela ! Comment est-ce possible? L’Ancien. – N’aie aucun préjugé, même positif. Laisse le Maître intérieur décider de ce qui est  à faire et laisse-le agir. Il a utilisé subtilement ta volonté pour nettoyer le point 3, puis l’illuminer. J’avais besoin de cette purification et cela te montre que tu peux faire méditer quelqu’un de plus mature que toi spirituellement. Théo. – J’étais très heureux que le Maître intérieur lui-même démarre le travail sur toi. Dans un premier temps, j’étais plutôt impressionné, puis je me suis détendu et le travail a semblé se faire par lui-même. Mais pourquoi le point 3 ? L’Ancien. – Il en avait juste besoin. D’ailleurs quand tu nettoies, tu nettoies d’abord toute la région du cœur. Théo. – En fait j’ai rapidement été attiré par ton point 3 qui est entré en résonance avec ton point 8. Il a bénéficié du nettoyage du point 3. Puis la transmission a démarré. Elle provenait des profondeurs du cœur. Je crois même que je me suis laissé emporter par elle, bien que l’observateur ait été toujours présent dans un coin de mon esprit. L’Ancien. – As-tu guidé ma méditation ? Théo. – Oui et non. J’étais là, et absent en même temps, mais je voyais tout ce qui se passait en spectateur : j’étais témoin de toute l’action. Ma volonté et ma conscience y participaient, mais de manière très légère, très subtile. L’Ancien. – Et ton ego ? Théo réfléchit et constate : – Il n ‘y était pas … ça alors… Intéressant non ? L’Ancien. – C’est ce qu’on appelle le Maître intérieur : pour autant as-tu l’impression d’avoir été une marionnette? Théo – J’étais pleinement vigilant. C’était juste une manière différente d’agir. L’Ancien. – L’acteur sans acteur, cher à Babuji. Théo. – J’étais conscient, mais je n’ai toujours pas compris ce qui s’est passé. L’Ancien. – Est-ce si important ? Dans tous les cas, cela a été efficace ; j’en ressens les bienfaits. N’est-ce pas le but recherché ? Théo. – Et si je veux comprendre ? L’Ancien. – Demande intérieurement ou plus simplement laisse parler ton méditant. Théo. – Alors, parle-moi. L’Ancien. – Ce matin, j’ai appris une nouvelle qui m’a d’abord contrarié, puis irrité. Je n’ai pas permis à mes émotions de gagner du terrain en moi, ni à mon mental de prendre le dessus. Théo. – Alors pourquoi le nettoyage ? L’Ancien. – Il y avait encore en moi un écho de cette colère qui se manifestait au point 3. Cela montrait tout simplement qu’il y a en moi une tendance en résonance avec le feu et qu’elle a des répercussions. Lesquelles ? Théo. – C’est à moi de le dire ? L’Ancien. – Laisse ton intuition (niveau 2 du cœur) émerger. Théo réfléchit un moment puis se risque à une analyse : – Je te sais impatient de nature, même si la plupart du temps cela ne se voit pas. Un événement ou une parole t’a mis en colère et cela a sans doute laissé une trace sur ton point 3, celui du feu. Il a donc demandé à être nettoyé. L’Ancien. – Quel impact peux-tu en déduire sur les autres points du cœur ? Théo se concentre quelques instants avant de proposer sa conclusion : – Ta paix intérieure a été ébranlée, point 2, cela a affecté ton point 1 à cause d’une frustration émotionnelle et cela aurait pu te brouiller le cerveau et te faire perdre le sens de la réalité, point 5. Il n’y avait pas de peur, le point 4 n’était pas affecté. Une fois le nettoyage du cœur et du point du feu effectué, tout était rentré dans l’ordre et la transmission a pu démarrer. L’Ancien est vraiment fier de son élève mais n’en laisse rien paraître. Il le pousse dans le ressenti de son expérience : – T’es-tu rendu compte du début de la transmission ? Théo. – Elle a démarré d’elle-même. L’Ancien. – C’est le Maître qui l’a déclenchée au moment approprié. Théo. – C’est comme l’ouverture d’une vanne. Mais qui ouvre la vanne ? Le Maître ou moi ? A vrai dire cela se confond. L’Ancien. – La question ne se pose pas, cela se fait. Théo. – Et pourquoi le point 8 ? L’Ancien. – C’est là que ça devient intéressant. Tout d’abord sache que le travail spirituel est toujours global. Il s’effectue sur la totalité, mais par le cœur. Théo. – Le grand intégrateur, il porte tout en lui. Je me rappelle le symbole ésotérique et ses trois niveaux. Mais tu n’as pas répondu à propos du point 8. L’Ancien poursuit : – Voici donc mon interprétation. A l’occasion d’une situation peu harmonieuse, l’irritation a fait surface en moi. J’ai réagi révélant ainsi une tendance présente en moi. Théo. – Et les tendances sont liées à l’ego.

progression vers la liberté

Les cercles vers le Centre.

L’Ancien. – Tout à fait ! Théo. – Je vois, tu abordes les onze cercles de l’ego. La situation est en réalité une opportunité offerte par le Seigneur pour que ton ego puisse se soumettre à Dieu. En fait c’est une bénédiction qui a mis en lumière une tendance et t’a donné à la fois l’opportunité de la reconnaître et de te soumettre au Seigneur. L’Ancien. – Et la purification que tu as effectuée par le nettoyage m’y a aidé. Théo. – Cela met en lumière la maxime selon laquelle il faut remercier pour les torts qui nous sont faits car ce sont des bénédictions envoyées par le Seigneur (maxime n°7). L’Ancien. – Ce sont des pas vers la libération de nôtre âme. Théo. – C’est là que l’on remercie, que l’on a de la gratitude envers ceux et celles qui ont tout déclenché et mis en lumière une tendance qui va se corriger ! L’Ancien. – Idéalement, c’est vrai. Mais en l’occurrence, ma gratitude va plutôt vers le Seigneur qu’aux protagonistes. Théo. – Ce sont leurs tendances qui ont sollicité la tienne. Si j’ai bien compris, cela a eu lieu pour que tu puisses te soumettre encore plus à Dieu (point 8). L’Ancien. – On peut l’exprimer différemment : cette tendance m’empêchait de plonger en Dieu et de m’abandonner à son Amour infini. – C’est moins guerrier, plus amoureux. Merci pour cette belle ouverture. Comme toujours tu nous ramènes à Son Amour, conclut Théo admiratif. A suivre…

Théophile l’Ancien Extrait de Dialogues avec Théophile l’Ancien L’initiation de Théophile le Jeune